AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ¤ Suika Usagi ¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suika Usagi
Etudiant(e)
Etudiant(e)
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 26
Localisation : T'es curieux?! ♥ Tu le sauras pas!
Sort avec : la solitudeuuuuh....seule..... seule
Tic de langage : A que ça voui! Fiuw Fiuw.... Gomen Ne!
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: ¤ Suika Usagi ¤   Ven 20 Avr - 23:39

Nom : Usagi (Lapin :41: )

Prénom :Suika (Pastèque woé ? )

Surnom :ma petite pastèque (par sa vrai famille), ma poupée de porcelaine (par sa fausse grand-mère).

Age et/ou date de naissance :16ans, (17 ans le 28 avril)

Niveau scolaire: Lycéenne

Niveau social :Assez même très aisé, ayant hérité de toute la richesse de sa fausse grand mère.

Statut :Toute seuleuuuuh!

Tendances : Bi! Plus y a du choix mieux c'est!

Pourquoi êtes-vous venu(e) à l'internat ? : Elle est venu à la suite de la mort de Aiko, sa fausse grand-mère car elle aurait voulu que Suika aille en France. Alors Suika n'ayant pas de logement s'inscrit dans ce pensionnat.

Aspect physique :Petite, Suika donne raison aux stéréotypes sur la taille des japonais. Sa taille lui permet de se faufiler sans se faire trop voir avec un peu de chance. Par contre tout les japonais ne sont pas aussi mince qu’elle.
Malheureusement les gens la prennent souvent pour une anorexique quand ils ne la connaissent pas et une boulimique quand ils l’on déjà vu s’empiffrer.
Les préjugés de ces individus sont que mensonge, Suika ne porterait jamais atteinte à son corps et puis elle adore manger, la nourriture est un cadeau du ciel pourquoi le gâcherait-elle? Elle mange énormément et ne réussit pourtant pas à grossir.
Cela est sûrement dû à un métabolisme fragile qui longtemps fut la victime des coups et blessures des gamins de son quartier.
Parlons-en des blessures ou plus précisément d'une cicatrice qui se situe à la cuisse. Cette plaie ne s'est jamais vraiment cicatrisé totalement, il suffit d'un léger frottement pourqu'elle se rouvre et là, il est très possible que la jeune fille se vide de son sang, si personne ne l'emmene à l'hôpital.

Passons au minois de Suika, le plus souvent une épaisse couche de maquillage cache ses traits. Bien que son teint soit extrêmement pâle, elle le recouvre d’une sorte de poudre blanche typiquement japonaise.
Ses fines lèvres sont le plus souvent marquées d’une petit pointe de noir à lèvres sur la lèvre inférieur.
Elle maquille de noir parfois seulement la lèvre supérieur c’est surtout quand elle sent qu’elle va être un peu stressé car elle a une vilaine manie, elle se mord la lèvre inférieur quand elle est mal à l‘aise ou crispée.

Ses cheveux sont une vrai oeuvre d’art, noir comme tout les japonais, mais elle y rajoute du fil, des petites pinces à différentes formes.
Personne ne comprends comment Suika peut passer des cheveux longs au cheveux court, en faite c’est la ficelle noir qu’elle accroche dans ses cheveux qui lui donne l’air d’avoir des long cheveux frisés.
En réalité ses cheveux sont court malgré les deux grosses mèches de devant.
La seule chose qui pourrait être naturel chez la petite japonaise sont ses yeux, Suika adore ces grands yeux un peu bridés qui lui fond pensé aux pastèques, oui car ses billes oculaires possède le même vert que les pastèques et des petit pigment de rouge si ajoute.
Cela paraît irréel mais pourtant elle ne met pas de lentilles.

Dans la famille :Elle nie avoir un père, un oncle, un tante et une cousine, disant que sa seul famille était Aiko.

Caractère :A première vu cette jeune fille à l'air tout à fait normale, un tantinet gamine surtout quand elle parle mais qui semble seine d'esprit. Pourtant Suika est contrainte de vivre avec de nombreuses hallucinations et une folie permanente. A cause de traumatismes d'enfance, de trop de télé et d'une imagination débordante, la petite s'est créé un petit monde fabuleux.

Mais n'allez pas croire que Suika est complètement barge. Non loin de là! La jeune pastèque est une intelligence machiavélique. Calculatrice et persicace, elle analyse toute la situation en un rien de temps et en cas de danger, soit elle s'enferme dans son petite monde, soit elle agit en 'conséquence'. Comme tout fou furieux, elle a une force incroyable quand elle n'a pas de prise de conscience.

Sinon sa logique est complètement incohérente mais d'une façon ou d'une autre, elle a souvent raison même si vous n'avez rien compris. Elle est aussi énormément gourmande pourtant elle n'arrive plus à grossir, sûrement à cause de son métabolisme qui à trop endurer de coups.

Suika s’éprends extraordinairement vite d’affection pour n’importe qui malheureusement pour vous. Personne ne doit être gentil avec elle sinon elle deviendras un vrai pot de colle et ce n’est pas agréable de rester avec quelqu’un qui est fou.

Elle ne parle pas très bien français et ajoute souvent des mots japonais à ses phrases sans donner leur signification, persuadée que tout le monde la comprend.

Votre personnage s'habille :La garde robe de la demoiselle est par contre très variée. Suika adore changé de style vestimentaire selon son humeur. Elle passe d'une tenu décontracté et large avec casques et converses à une tenu plus élégante, quoi de plus gracieux que le gothic aristocrate ou élégantly lolita, un peu plus mignon mais noir le gothic lolita avec robes dentelles, tulles, rubans et froufrou, encore plus mignon avec des couleurs: sweet lolita et elle se déguise aussi en nurse/ infirmière, passant parfois aussi par une phase punk lolita ou punk tout court.

Votre personnage aime :Ce qu'elle aime par dessus tout c'est la barbe à papa, les sucreries qu'elle porte toujours sur elle, les pastèques et la nourriture ce qui revient un peu au même. Puis il y a les lapins albinos qui lui font penser à sa personne et les pandas, elle a même un panda en peluche qu'elle garde cacher le croyant vivant et l'appellant "Pancakes". Et bien sur elle est pleine d'admiration pour ses hallucinations. Sinon les domaines qu'il la passionne sont le dessin au crayon à papier. Bien qu'elle dessine bien, il lui sera difficile de peindre, les résultats seront assez grotesque comme si un enfant de 3 ans avait peint à sa place. Et finalement, elle adore la télévision, une grande histoire d'amour.

Votre personnage déteste :Passons aux choses qu'elle déteste! Tout d'abord, elle a une horrible phobie des médecins comme on peut le voir dans son histoire. Elle n'aime donc pas qu'on la touche trop et n'aime pas que de l'eau coule trop longtemps sur elle. Elle a horreur des vers de terre [ne me demandez pas pourquoi! XD]. Elle n'aime pas le fait qu'on puisse la soigner mentalement: "Je ne suis pas malade, moi! Je n'ai pas besoin qu'on me soigne et qu'on m'interne!!!". Les 'humains' la répugnent un peu puisqu'ils s'amusent à lui faire du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suika Usagi
Etudiant(e)
Etudiant(e)
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 26
Localisation : T'es curieux?! ♥ Tu le sauras pas!
Sort avec : la solitudeuuuuh....seule..... seule
Tic de langage : A que ça voui! Fiuw Fiuw.... Gomen Ne!
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: ¤ Suika Usagi ¤   Ven 20 Avr - 23:46

Son passé jusqu'à aujourd'hui :
"Papa! Papa Monsieur Papa? je suis là, tu me donne une barbe à papa. J'ai bien travaillé aujourd'hui à l'école!
_ Oui bien sur, ma petite chérie! Ooooh mais qu'est-ce que tu t'es fait à la joue!?
_C'est pas moi, Monsieur Papa, c'est les autreuuuh...... mais c'est ma faute..... ils n'aiment pas que je reste avec eux, ils disent que j'ai "le singe" alors ils m'ont offert un cailloux."


Âgée de 7 ans, le toute petite Suika, balafrée d'une grosse égratignure et d'une dent en moins, souriait gaiement à son père, vendeur de nourriture dans un petit bingalot à l'intérieur un parc près d'un fleuve dont Suika ne se souvenait plus le nom. Il faisait beau, c'était le printemps et la petite mademoiselle était déjà accablé par les brimades. La raison était peut-être qu'elle n'avait plus de mère et qu'elle vivait avec son père, un raté qui ne se décourageait pas pour autant, un oncle chômeur alcoolique mais sympathique et un tante de 17 ans enceinte et sans la moindre idée du qui pouvait bien être le père. Non c'était surtout à cause de son suivie chez un certain psy qui la rendait réellement barge.

Tout cela avait commencé, le jour de ses 5 ans.

« Monsieur Papa! C’est vrai que maman est morte par ma faute? »

Tout les convives avaient arrêter de rire et de manger. Ils savaient tous que sa mère était morte à cause de trop violentes contractions pour un si jeune age. Quelques jours plus tard le père de Suika l’emmenait chez un spécialiste. Ce dernier mit la faute sur le docteur et à force de ‘lavage de cerveau’ sur ce sujet, Suika ne put qu’éprouver de la haine et de la peur pour les médecins. Il aura fallu 1 ans pour que la petite japonaise soit en proie à de violente panique appelé phobie chaque fois qu’elle allait voir un toubib.

Et en plus de ça quand il fallut qu’elle entre en école primaire, tout ces camarades furent vite au courant de la mort de sa mère et de ses consultations chez un psy. Ils la prirent vite pour le bouc émissaire de la classe. Elle endura des coups, des insultes, des blessures, des moqueries et petit à petite son métabolisme ne pouvait plus la protégé suffisamment par conséquent ses visites chez différents médecins furent nombreuses et violentes.

"Oh regardez là-bas les gens! C'est notre petit monstre national, Suika!
_Ah ouais..... mais que fait tu ici..... tu sais très bien qu'on veut pas de monstre dans notre territoire!
_Des..... des bouteilles.... et des courses.... pour monsieur papa... et monsieur tonton... 'fit la petite Suika regardant ses interlocuteur apeuré.'
_On n'est pas d'humeur aujourd'hui! Tu vas nous distraire un peu! Attrapez-la!"

Et voilà, ça recommençait encore une fois de plus, les gamins du quartier sautèrent sur Suika qui n'avait même pas réagi. Ils l'insultaient, la tabassaient mais elle était bien loin maintenant, oui elle avait trouvé la solution, elle irait ailleurs dans un autre monde bien meilleur. C’était un jolie pays qu'elle avait imaginé grâce à un dessin animé..... Alice au pays des merveilles mais en mieux.... Il n'y aurait pas d'Alice, il n'y aurait pas de reine, ni de médecins, le médecin c'était elle à présent. Un monde sans air qui pique, un monde qui sent bon tout les jours comme l'aube du printemps, le chocolat chaud d'hivers, les fruits d'été ou encore la forêt avec toute ces champignon d'automne. Un mode loin du bruit assommant des cours de récréation, bien loin de la douleur, de la peur et des cauchemars éveillés.

Chaque fois, c'était son oncle ivre comme toujours qu'il arrivait et qu'il faisait fuir les voyous. Mais ce jour là, un des adolescents avait apporté un couteau suisse. Heureusement qu'il l'avait sorti juste avant que l'oncle arrive, il pointait l'arme blanche sur Suika et effrayé par l'arrivé en trombe de l'homme ivre, il avait entaillé assez profondément sur toute la longue de la cuisse gauche.

Suika séjourna dans un hôpital pendant 3 semaines. On aurait dit que la fillette avait de violente crise d’asthme et quand un médecin approchait de trop près elle se débattait et ruait de coup le pauvre homme ou l’infirmière à côté. Malheureusement presque à chaque fois son entailles se rouvraient. Les soignants durent la mettre sous toutes sortes de drogues le restant de son séjour en clinique. Seulement il y eut des effets secondaires et depuis elle est en proie à des hallucinations quasi permanente.

La petite poupée de porcelaine assimila bien vite les médicament à des bonbons maléfique et elle se jura qu'elle les combattrait en ouvrant une boutique de sucrerie. Les médocs, c'est mauvais! Bonbons à souhait!

La petite japonaise du revenir souvent dans cet endroit sinistre puisque souvent sa plaie se rouvrait à cause des persécutions des enfants de son age. Suika fut assez traumatisé pas ces années-ci de sa vie mais elle commença à rechercher tout les bonbons qui pouvait exister. Elle analysa les goût de sa famille puis ce fut au tour des gens de la télé. Oh la télévision, un des grands centres d’intérêt de la jeune japonaise.

La jeune fille âgée de 13 ans ne sortait plus de la maison . Le plus souvent, elle gardait sa petite cousine comme d'un trésor et s'occupait de son oncle perpétuellement ivre. Malgré ses hallucinations, le dessin et la télévision, Suika n’arrivait pas à ce distraire et trouvait que sa vie était monotone.

Un jour de printemps où les pétales de fleurs de cerisiers tombaient et voltaient grâce au délicat courant de l’air, la petite pastèque partit un gros sac de sport en guise de valise à la main. Sa famille avait décidé de l’envoyer dans un ‘établissement pour enfant à problèmes‘. Là-bas, ils y avaient de médecins et cela se nommait asile. Suika leur avait pourtant dit qu’elle était seine d’esprit. Ils n’avaient rien voulu entendre alors la petite pastèque était partit.

Par chance, Suika ne resta pas sans maison trop longtemps. Une vieille femme de nature très aisés fut comme ensorcelé par le comportement enfantin et le charisme [si je peux me permettre] de la jeune fille. Sans formulaire d’adoption, elle lui proposa de devenir sa petite fille pendant un petite moment. Suika ne put refuser bien qu’elle était assez troublée part le fait qu’elle allait avoir une grand-mère alors qu‘elle n‘avait même plus de famille. Après quelques semaines chez son nouveau chez soi, la jeune japonaise avoua qu’elle voulait manger des douceurs toutes sa vie dans sa futur boutique de sucreries. Elle prit au sérieux son voeu et la chérit comme leur enfant. La veuve racontait chaque jours des histoires différentes à Suika. Elle parlait aussi de son passé sans rien demander les raisons de sa fugue par contre Suika était assez curieuse.
« Grand-mère, mon ‘grand-père’…….. Il était comment? Il faisait quoi?
_……….. Ah ma petite poupée de porcelaine! Ton grand père était beau surtout dans son uniforme, il faisait partit dans l’armée de l’air! »

Par la suite, Suika eut plus d’information sur le mari de sa fausse grand-mère. Un peu de divertissement ne faisait pas de mal et les histoires de la vieille Aiko remplaçaient les programmes de la télévision.
La vielle japonaise lui achetait toutes sortes de choses chaque jour, vêtements, sucreries etc... Elle avait tout ce qu'elle pouvait avoir. La vrai nature de Suika ne dérangeait pas sa grand mère parcontre Suika ne supportait pas de voir les bouts de chairs ridés, mou et pendant de la vieille femme. Suika ne voulait pas finir comme elle. Beurk, Beurk!

De plus Aiko decida que Suika vivrait en France, un de ses rêve de jeune fille, alors la vieille japonaise embaucha un proffesseur de français pour lui apprendre cette langue difficile.

Des années passèrent, et un jour, Aiko dut partir à l'hôpital malgré la réticence de Suika. Une simple visite annuelle.

".... Bip.....Bip.....Bip.....Bip...Bip..Bip..Bip.Bip.BipBipBipBiiiiiiiiiiiiiiiiip
_On la perdu...Débranchez l'appareil...... Heure du décès.
_Le samedi 30 juin à 12h15 et 40 secondes."

Crise cardiaque.
Elle ne revint jamais.
Dans son testament, il était écrit qu'elle donnait tout ce qu'elle avait à Suika.

Après quelques semaines monotone au manoir, la petite poupée de porcelaine donna la maison au domestique et partit pour la France en decidant d'integrer un internat: Daigaku.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazeshi
Invité



MessageSujet: Re: ¤ Suika Usagi ¤   Sam 21 Avr - 1:25

mdrr
waaw la feuille qui ne tient pas en un post XDD *-* je te valide demain *veut absolument lire avant* xD

enfin tout à l'heure >> sdans la matinée
Revenir en haut Aller en bas
Kazeshi
Invité



MessageSujet: Re: ¤ Suika Usagi ¤   Sam 21 Avr - 10:31

double post ^__^
la fiche est extrèmement bien =3 j'espère que tu te plaira à l'inernat
validée ^^ tu peux commencer le rp
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ¤ Suika Usagi ¤   

Revenir en haut Aller en bas
 
¤ Suika Usagi ¤
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de usagi [pas fini]
» Tsukino Usagi
» Usagi, felinae, chasseuse
» Mai 1162
» Itsuka Tenma no Kuro Usagi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les personnages-
Sauter vers: