AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 une tite pièce qu'on va dire que c'est un cabinet >.^

Aller en bas 
AuteurMessage
Kazeshi
Invité



MessageSujet: une tite pièce qu'on va dire que c'est un cabinet >.^   Jeu 20 Juil - 17:33

Kaze cru deviner que son tit Kogakome était un peu anxieux à la perspective de revoir sa mère. Ca le surprit mais il ne fit aucune remarque. On ouvrit cérémonieusment la porte imposante. On ne les avait même pas remarqués. Ce genre de choses étiant peut être courante dans ce milieu.... étrange.
Ce fut Tachi qui les annonça. La femme daigna se retourner. Elel avait l'air de s'ennuyer franchement ici et, sans savoir pourquoi ca le fit sourire. Lesp ersonnes pouvant lire l'avenir étaient très rare et Kaze n'en fesait pas partie, mais de temps en temps il avait un préssentiment, ou du moin une réaction totalement décalée par rapport à la situation.
Elle était belle, fine et pale. Un peu comme Kaze se l'était imaginé. Elle n'avait pas l'air superficielle comme ça, au premier abord.

- J'espère que ce sera court. Ca sera aussi bien pour lui et pour moi ^^.

Il ne compris pas vraiment de quoi elle parlait, ni à qui vu qu'elle regardait un point du sol situé entre lui et Kage. D'ailleur cette sale là était plus luxueuse que celles qu'ils avaient traversé. Peut être qu'elle avait un rôle spécial dans la maison. Il se ressaisit. Ce n'était pas le moment de.... se perdre en pensées inutiles.

- Réexpliquez-moi la situation, pour voir ?

Il se it que le mieux à faire était de laisser Kage parler. Mais au bour de deux minutes à écouter le silence il prit la parole. Il ne savait pas trop s'il allait utiliser une de ses "spécialité" sur elle. Après une courte réflection, il décida de... lui laisser toute sa tête et toute l'ampleur de ses réaction. Il n'y aurait plus aucune exitation sinon.
Il s'avança légèrement, comme pour annoncer qu'il lalait parler. Voîla que lui aussi se comportait bizzarement. Enfin selon l'étiquette qu'on lui avait apprise. Il abandonna par contre le geste de mettre la main sur le coeur quand il parlait et se mettre à genoux, ça ferait un peu.... foutage de gueule.

- Excusez moi je m'impose un peu à votre famille mais... je viens de l'internat où a séjourné votre fils. Je suis son... compagnon de chambrée. Comme je n'ai pas d'endroit où passer mes vacances je.....

C'est quoi qui passerait mieux ? "Votre fils m'a proposer de rester ici" ? Mais on pouvait mal prendre le fait que Kage ait pris une décision pareil tout seule. D'un autre côté dire "je lui ai demandé de venir chez lui" ce n'était pas très diplomatique. En tant qu'invité il devait s'écraser. En fait il a été convenu naturellement qu'il irait chez son petit nerveux favori.
Il laissa sa phrase en suspens, espérant qu'on ne lui demanderait pas de l'achever.

- Et donc si ça ne dérenge pas j'aimerais loger chez vous cet été.

Une nouvelle fois une vibration dans l'air. Les paroles franchirent ses lèvres sans qu'il en ait au préable pensé le sens.

- Et si des amis souhaite me rendre visite c'est possible ?

Il fut surpris d'avoir demandé ça. Il jetta un rapide coup d'oeil à la fenêtre. Inutile de préciser que tout était parfaitement normal à l'estérieur. Il reprit contenance, ne montrant pas que cette phrase avait échapé à son contrôle.
C'était un peu osé non ?
De demander l'hospitalité et la permission de recevoir dans une maison qui n'était pas la sienne. Tout ça en moins de 2 minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Kage
Etudiant / Admin
avatar

Nombre de messages : 3555
Age : 26
Sort avec : Une grande perche
Tic de langage : Si j'veux !
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: une tite pièce qu'on va dire que c'est un cabinet >.^   Ven 21 Juil - 13:40

La femme ne sembla pas gênée le moins du monde lorsqu'un long silence s'installa entre elle et les deux garçons, toujours son sourire sur le visage. Elle était habituée à intimider, ou bien simplement à ce que ses interlocuteurs prennent le temps de réfléchir pour répondre, ou qu'ils soient tout simplement déboussolés face aux questions étranges qu'elle aimait poser (rien que pour le plaisir de les voir paniquer). En somme elle avait l'habitude, quoi. Lorsque celui qui était censé être l'ami de son fils prit la parole, elle acquiesça d'un petit signe de tête et son sourire se transforma en quelque chose de gracieux, l'encourageant à continuer. Enfin un qui ne se laissait pas abattre...

- Excusez moi je m'impose un peu à votre famille mais... je viens de l'internat où a séjourné votre fils. Je suis son... compagnon de chambrée. Comme je n'ai pas d'endroit où passer mes vacances je.....

Kage aussi était rassuré que son chéri prenne les choses en main. Ca éviterait à Kaze beaucoup de remarques sarcastiques de la part de tout membre de la famille Kôgakome. Enfin que des bonnes choses. Le jeune androgyne, lui, restait en arrière, semblant attendre sagement que le Yoru en ait fini pour pouvoir repartir aussitôt sans se retourner. Il sentait la présence désagréable de l'autre ****** de valet derrière la porte, qui devait avoir récupéré leurs valises ou un truc du genre.
*Je te jure que s'il y touche et qu'il trouve des choses compromettantes u_________________u*
Qu'est-ce qu'on appellerait des choses compromettantes ? Mm... Une certaine nuisette ou un boxer en dentelle ? Son attention fut à nouveau happée par ce qu'il se passait devant lui.

- Et si des amis souhaite me rendre visite c'est possible ?

..........................
Il retirait tout ce qu'il avait dit, c'était vraiment un c*n ce type ! Fallait quand même pas être net pour demander ça à Madame Kôgakome en personne. Mais bon, il le savait très bien que Kaze était pas net, ça ne ferait qu'une gaffe de plus. Il était juste... pas habitué au milieu, il s'imaginait être dans une maison normale avec la maman de son copain.
La femme devant eux parut réfléchir, et il commença à frissoner, pas de froid, mais un peu avec l'appréhension et l'espoir que la réponse soit positive même si c'était impossible.
Seulement Kage n'étant pas capable de lire dans les pensées des gens, il ne savait pas que dans l'esprit de sa mère la réponse était toute faite. Celle-ci pencha la tête sur le côté, faisant onduler malicieusement quelques boucles. Smile.

- Vous avez oublié de me donner votre nom pour que les valets sachent qui vous êtes ^________^

En gros, je crois bien que c'était une manière de dire : "Ok pas de problème, squatte la maison si tu veux, ça changera pas grand-chose XD". Elle n'évoqua pas tout de suite le problème des amis, tournant ses yeux noirs vers Kage. Le petit Kage en question n'apprécia pas du tout la sensation d'être cloué au sol qui en résulta. La voix lui parvint aux oreilles, un peu maladroite, beaucoup moins assurée qu'avec Kaze. Tout était maladroit dans leurs relations. La façon de voir l'autre. L'amour envers la personne dont on doute beaucoup. La manière dont ils tentaient de se parler, sans oser, sans se connaître.

- Keibetsu... Ca... te ferait plaisir que ses amis viennent ici ^^" ?

Moment de flottement.

- Hein ? Heu oui...

Tu parles.
Il ne savait pas à quels amis Kaze faisait allusion, et s'ils venaient, notre petit Kazcou dans sa grande perspicacité et pensant à une certaine blondasse devenue gérante du pensionnat savait que ça allait pas mal mettre le bordel. Mais ça parut suffir à la jeune femme devant lui, laquelle se retourna vers Yoru, l'air de sortir d'un enfer sans précédent.

- Ce sera bon, alors ^^ Faites venir vos... amis.

Hop là, emballé c'est pesé, fin de la conversation. La Kôgakome frappa dans ses mains fines, reprenant un peu de constance, et lança une réplique fraîche avec un nouveau sourire sur les lèvres.

- Bien, je crois que l'entrevue se finit ! (je suis contente ça a pa duré longtemps *_*) Je me vois dans l'obligation de vous laisser ^^ Tachi ?

Et une petite mémé qui arrive et qui expédie les garçons vite fait dehors. Soit disant que Madame n'avait pas que ça à faire. Moment de silence pendant qu'on récupère les valises. Inspiration.

- Ha ^^; J'avoue qu'elle a été sympa sur ce coup-là. J'espère que ... tu t'amuseras bien, hein ? ^^"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daigaku.goodforum.net
Kazeshi
Invité



MessageSujet: Re: une tite pièce qu'on va dire que c'est un cabinet >.^   Mer 2 Aoû - 13:14

Kaze avait attendu le bon vouloir de l'élégante femme, même si dans ce milieu (à moins que ce ne soit juste la famille de Kage oÔ) le temps minimum entre chaque réponse était de deux minutes. Ajouté à cela l'air lointin et étheré sur le visage de la fortunée mère de famille la rendait légèrement similaire à une droguée. Pas le genre de droguée hystérique avec les yeux injectés de sang mais le genre à prendre des calmants assez régulièrement et dont la consomation se ressent à travers des mouvements plutôt lents. Il y avait aussi le fait que dans cette dimension étrange dans laquelle il avait pénétré en passant le portail, les personnes qui qu'elle fussent soient incapable de répondre simplement par oui ou par non. Sans doute que la bourgeoisie avait banni de son langage ces formulation primaires. Enfin n'allez pas croire qu'il était occupé à faire trop de commentaire sarcastiques et desespérés sur sa situation qu'il entrevoit on-ne-peut-plus desespéré à chaque minute qui passait.

- Vous avez oublié de me donner votre nom pour que les valets sachent qui vous êtes ^________^

- Certainement ^^" il se trouve qu'à ma naissance on m'a nommé Kazeshi. J'espère humblement que ce ne sera pas trop...corsé à retenir.

Une vague pensé comme quoi il aurait mieu fait de se la fermer, ou au moin de continuer de jouer à la cruche soumise passa sous ses mèches noires.
Il lui sembla aussi qu'on demandait l'avis de son chéri pour la question des amis. Un bref pincement à l'estomac, sans doute une angoisse prématurée. Un autre éclair où il se demanda si oui ou non sa chère amie avait l'intention de venir seule.
Temps reglementaire avant la réponse de Kage. Peut être que lui aussi devrait se mettre sous narcotiques histoire de ne pas détonner. Ce comportement comateu le surpris chez son chéri qui avait des crises de nervosité si... remarquables.
Et hop... une nouvelle réponse décalée de la part de maman Kôgakome. Ca fesait un peu comme un tennis au ralenti.
Il se retrouvèrent ensuite dehors. Ca pour le coup et comparé au reste ça s'était rapidement. Il se pencha pour récupérer sa valise ainsi que, accessoirement, celle de Kage, sauf que celui semblait décidé à porter ses bagages seuls.

- Ha ^^; J'avoue qu'elle a été sympa sur ce coup-là. J'espère que ... tu t'amuseras bien, hein ? ^^"


Petit sourire géné, presque désolé de Kaze. Si effectivement ses amis viendraient..... il redoutait leur visite depuis leur entrée jusqu'à leur sortie.

- Oui j'espère que... tu ne t'ennuira pas non plus.

Réponse peut être décalée de sa part. Un valet vint les chercher et il cru comprendre qu'ils devraient le suivre, puisque celui-ci fesait passe-partout jusqu'à leur chambre. D'ailleur il n'eut pas le droit à une visite des lieu, et tant mieu car il en avait autant envie que de faire le tour de la grande muraille à pied.
Après moult (XD) détours et passage dans des couloirs immenses, corridors richement décorés et d'autres pièce qu'il n'avait pas pris la peine de détailler, il s'arrêta devant une porte et marmona quelque chose avant de s'effacer. Coup d'oeuil vers le chirwi maître des lieux.

-... C'est.... ta chambre... ?

Il y avait quand même de quoi être surpris.
Revenir en haut Aller en bas
Kage
Etudiant / Admin
avatar

Nombre de messages : 3555
Age : 26
Sort avec : Une grande perche
Tic de langage : Si j'veux !
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: une tite pièce qu'on va dire que c'est un cabinet >.^   Mer 2 Aoû - 14:40

- Oui j'espère que... tu ne t'ennuira pas non plus.

Aïe aïe aïe, ils devenaient aussi doués en relations que Kage et sa mère. Ca finirait qu'ils n'allaient plus échanger que des répliques totalement stupides, et on les prendrait pour un vieux couple. Une image de lui avec des cheveux gris en train de trembler sur un banc sans pouvoir aligner deux mots avec énergie vint se coller contre ses yeux, et l'évidence lui sauta alors aux yeux avec horreur : il fallait qu'il revienne à son état normal, sinon... Sinon quoi ? Un petit sourire malicieux. Voilà, il était revenu dans son état normal.
Il se comporta sagement tout le temps que l'autre -BIIIIIIIIIP- (auto-censure) les guide à travers les très nombreuses salles et détours qu'il fallait prendre pour arriver dans son antre de nerveux, chose qu'il aurait d'ailleurs très bien pu faire tout seul, il se rappelait presque avec exactitude où se trouvait sa chambre quand même... J'ai bien dit "presque". Donc en fait, il était plutôt content que le valet adoré soit là, mais il ne s'aouverait jamais être heureux de la présence d'un pouilleux à côté de lui. C'est compliqué, un Kôgakome à 16 ans, hein...
Ses yeux rouges se baladèrent un peu sur les pièces qu'ils traversaient. Elles n'avaient jamais changé, et ça faisait quand même des années qu'il était né, 16 ans plus exactement. Elles étaient restées figées dans leur noblesse, un peu trop chargées, très représentatives de la flemme du paternel Kôgakome de changer quelque chose à sa vie.
Au bout d'un temps qui lui avait paru très court vu qu'il s'était intéressé à pas mal de choses durant le trajet, ils durent s'arrêter devant quelque chose qui lui rappelait des souvenirs.
Voyons voir...
Il tournait la poignée pour dormir quand il était petit. Pour jouer. Pour se jeter sur son lit et repartir comme il était venu. Pour étudier (mais juste un peu). Pour passer de longues heures à trouver LE jean accordé AU tee-shirt. Pour comater devant un écran d'ordinateur quand il n'avait plus personne à faire chier dans la vie réelle. Pour s'isoler dans un semblant de froideur outrée lorsqu'on lui avait dit qu'il finirait en pensionnat.
Un autre sourire...

-... C'est.... ta chambre... ?

Il leva un visage jovial vers son amoureux, et répondit du tac-au-tac.

- Non ça c'est une porte ^_^ Mais si tu veux rentrer, ne te gêne surtouuuut pas >_> J'aimerais bien semer l'autre couillon qui nous emmène partout depuis tout à l'heure ><

Un regard qui voulait dire "Rompez !" parvint au valet, un peu impérieux et très agacé, et le petit androgyne poussa Kaze vers l'intérieur en faisant tourner la porte sur ses gonds, ne se souciant pas plus de l'autre type qui regardait les valises d'un mauvais oeil. Bon. On va prendre les valises alors ^_^ Comme ça le monsieur sera content.

Arrow Chambre de Kage <3

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daigaku.goodforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une tite pièce qu'on va dire que c'est un cabinet >.^   

Revenir en haut Aller en bas
 
une tite pièce qu'on va dire que c'est un cabinet >.^
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.
» On s'entend tu pour dire que...
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !
» Lui dire avec des fleurs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Quartier résidentiel :: Quartier résidentiel :: La partie Maison :: Manoir Kôgakome-
Sauter vers: